Côte d'Ivoire : Promoting Blue Growth in Côte d'Ivoire - Developing a strategic plan will enable responsible and sustainable management of aquatic resources

 L’ouverture de l’atelier s’est faite en présence de la FAO, du Gouvernement ivoirien, des partenaires et experts du domaine  (Photo : © FAO/Marina Méa)
L’ouverture de l’atelier s’est faite en présence de la FAO, du Gouvernement ivoirien, des partenaires et experts du domaine  (Photo : © FAO/Marina Méa) 

25 janvier 2017, Abidjan: L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Gouvernement ivoirien, représenté par le Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) ont organisé un atelier de présentation et de consolidation des résultats de l’assistance technique apportée en faveur de la promotion et l’adoption des principes et attentes de la Croissance Bleue dans la perspective du renforcement de l’Economie Bleue en Côte d’Ivoire. L’objectif de la FAO en initiant cet atelier, qui s’est déroulé sur deux jours, a consisté à restituer et consolider les acquis et résultats du projet, renforcer davantage la sensibilisation au concept de Croissance/Economie Bleue, dans la perspective du suivi de la requête du Gouvernement de la Côte d’Ivoire à la Banque africaine de développement.

Cet atelier intervient après une série d'activités conduites dans le cadre de l’appui apporté par la FAO, mettant en jeu l’expertise internationale, l’expertise nationale et les travaux en groupe thématiques, sous la coordination d’une Task Force mise en place par Monsieur le Ministre en charge des ressources animales et halieutiques. L’assistance a largement contribué à la sensibilisation des acteurs publics et privés, par le biais d’ateliers nationaux, auxquels ont participé les partenaires techniques et financiers ainsi que les représentant des organisations dédiées aux pêches au rang desquelles le CPCO et INFO PECHE.

Tout au long des travaux, plusieurs passerelles ont été lancées en direction des partenaires au développement et notamment la Banque africaine de développement mais aussi le Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM Initiative Pêche Côtière), la Banque mondiale (Programme PRAO), les autres agences des Agences des Nations Unies (PNUE, ONUDI). Les agences de coopération ont suivi également avec beaucoup d’intérêt cette Initiative Croissance Bleue de la FAO (Union Européenne, JICA, Ambassade des Pays-Bas, la Norvège, la France).

A l’ouverture des travaux de l’atelier, et intervenant au titre du Ministère des Ressources animales et halieutiques, en qualité de directeur de cabinet, Zoumana Méité a confirmé que : « L’Initiative Croissance Bleue doit servir de cadre pour opérationnaliser le Plan stratégique de développement de l’élevage, la pêche et l’aquaculture en Côte d’Ivoire, élaboré en 2014 après le diagnostic sectoriel établi sur le secteur des ressources animales et halieutiques ».

Germain Dasylva, Représentant de la FAO en Côte d'Ivoire, a indiqué que l'initiative en faveur de la croissance bleue représente une opportunité offerte aux pays de soulager et protéger de manière plus efficiente les écosystèmes aquatiques. Il a rappelé également que la pêche et l’aquaculture, contribuent de manière significative à la sécurité alimentaire et aux moyens d’existence de millions de personnes par la création d’emplois et de valeur ajoutée: «L’initiative en faveur de la croissance bleue participe à l'alimentation, à l'amélioration du cadres de vie, et demain sans doute, à de nouvelles sources de revenus et de renforcement des moyens d’existence».

Durant ces deux jours d’atelier, Joseph Catanzano, Economiste au Département des Pêches à Rome, en charge de la coordination de ce chantier, assisté de Zachary Foco (FIAM/FAO Rome), a insisté sur l’avantage de l’engagement de la Côte d’Ivoire dans le groupe de pays bénéficiant de cette ICB et ce, notamment, pour la poursuite des travaux dans la perspective de l’African Package mis en place dans le cadre de la plateforme BAD, de la Banque mondiale et de la FAO, établie et confirmé à l’occasion de la COP 22 à Marrakech.

L’atelier a vu la participation des acteurs publics et privés des secteurs des pêches et de l’aquaculture, de personnes ressources représentant les administrations des Eaux et Forêts, de l’Université, des Centres de recherche nationaux, du Ministère de l’Environnement, de la Banque mondiale, de la JICA, de l’Ambassade des Pays-Pays, de la Banque africaine de développement, et du Secrétaire Général du CPCO (Comité des Pêches du Golfe de Guinée). L’atelier a également bénéficié des contributions additionnelles et stratégiques de Mme la Chef du Bureau du PNUE à Abidjan, de Mme l’ingénieur agroéconomiste du Ministère de l’Economie et des finances, impliquée dans la préparation des projets PRAO, ainsi que d’une représentante des femmes mareyeuses du port d’Abidjan, impliquée elles aussi dans les travaux préparatoires du Programme FEM Initiative Pêche Côtière aussi bien que du PRAO. Les assistantes techniques de la GIZ et d’Infopêche ont conforté ce souci permanent d’un équilibre genre.

Les perspectives à venir de la Croissance Bleue en Côte d’Ivoire

Les résultats du projet ont permis la formulation de recommandations, principalement dans le domaine de la Gouvernance en faveur de la promotion de la Croissance Bleue, à travers la proposition d’étude d’un projet de plateforme Croissance Bleue interministériel qui pourrait fonctionner selon le schéma établi pour la plateforme Nutrition et donner ainsi la visibilité nationale nécessaire aux engagements souhaités du MIRAH. Dans le domaine de l’appui aux Communautés Bleues, l’atelier recommande la promotion d’un programme d’assistance pluriannuel ainsi que le renforcement des bases de données et de connaissances utiles aux opérateurs et opératrices des chaine de valeurs. Dans le domaine de la transition vers des systèmes de production et de valorisation, il s’agira de préparer un plan d’investissement fondé sur les attentes de l’Economie bleue, ainsi que la promotion de mécanismes de mutualisation à l’échelle de la région du CPCO pour ce qui devrait viser au renforcement de plaidoyer internationaux des pays membres dans les grandes conférences climat, environnement, développement durable et commerce.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Liens utiles
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Contacts Communication
Marina MEA, Chargée de Communication à FAO Côte d’Ivoire - Tél : +225 57 10 09 24 - e-mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Print   Email