Afrique Occidentale et Centrale : La certification, garant du succès du commerce intra régional des produits de la pêche

Photo de groupe de la réunion
 ©2016 CPCO. Atelier des parties prenantes sur la certification du poisson, 7 - 9 mars 2016, Accra, Ghana

Dans le cadre de la promotion de la coopération régionale entre les états membres de l’Union Africaine, le Bureau Inter Africain des Ressources Animales de l’Union africaine (UA-BIRA) en collaboration avec WorldFish et le NEPAD et bénéficiant de l’appui de l’Union Européenne, a organisé une réunion de consultation des parties prenantes sur les procédures de certification de poisson, normes et règlementations pour promouvoir le commerce intra régional en Afrique Occidentale et Centrale, du 7 au 9 mars 2016 à Accra au Ghana.

La participation de l’Union Économique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et des organisations sous régionales de pêche dont le Comité des Pêches pour le Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO), la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les États Africains Riverains de l’Océan Atlantique (COHMAFAT) et le Commission des Régionale des Pêches du Golfe de Guinée (COREP) a été enregistrée à cette réunion.

Selon un rapport de la FAO, le poisson a été l’aliment le plus vendu au monde en 2014 avec 136 milliards de dollar au niveau mondial contre 5 milliards en Afrique; ce qui représente une part très minime au regard de l’énorme potentiel halieutique mondialement reconnu dont regorge l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Par conséquent, ce programme de l’UA-BIRA a servi de moyen d’identification des contraintes et des solutions au commerce intra-régional de poisson dans ces régions.

L’une des contraintes évoquées portait sur la compréhension du processus de certification du poisson. En effet, le niveau de compréhension et d’amélioration de certification du poisson en Afrique de l’Ouest est plus élevé que celui de l’Afrique du Centre où les termes relatifs à la certification ne sont pas assez bien compris, d’où la nécessité du partage de l’information et des expériences entre les pays des deux régions.

Les organes de certification comme le Marine Stewardship Council (MSC), l’Organisation africaine de normalisation (ARSO), Eco Mark Africa (EMA) et la Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques (OIE) présents à la réunion ont souligné l’importance d'un cadre juridique harmonisé au sein des pays des zones concernées mais aussi au sein des organisations sous régionales de pêche dont ils font partie.

En outre, il a été indiqué qu’une harmonisation des législations renforcera les exigences des pays en matière de certification de poisson, contribuera à lutter contre la pêche INN et apportera surtout une plus-value des produits halieutiques commercialisés en Afrique en général.

Au terme de cette réunion de consultation, des recommandations ont été formulées notamment la création au niveau régional de bureaux uniques pour le dédouanement des marchandises, l’implication des organisations sous régionales des pêches dans le processus de renforcement des capacités du personnel des Etats membres quant à la certification des produits halieutiques et le renforcement de la coopération régionale en matière de commerce de produits halieutiques.

Doris Yao
Chargée de Communications - CPCO

Imprimer   E-mail