Le Bénin et le Libéria sont désormais parties à l'Accord des Mesures du ressort de l'état du Port.

PSMA - West Afria map
Le Bénin est le dernier Pays à adhérer à l'Accord sur les Mesures du ressort de l'état du Port (AMREP), ce qui constitue le premier accord international contraignant visant spécifiquement la pêche Illicite, Non-déclarée et Non-règlementée(INN). Le Bénin a été le premier pays des Etats membres du CPCO signataire de l'accord en Septembre 2010 et a présenté ses instruments d'adhésion à l'accord en Juin 2019, le rendant ainsi le 4ème pays du CPCO à le faire.

Le Bénin a donc rejoint le Libéria (Mai 2019), le Ghana (Novembre 2016) et le Togo(Décembre 2016) comme le 4ème Etat membre du CPCO à adhérer à l’AMREP.

Séraphin DEDI NADJE, Secrétaire Général du CPCO, a déclaré "Nous sommes ravi d'apprendre que le Bénin fait désormais partie de l’AMREP. Avec plus de la moitié de nos Etats membres faisant désormais partie de l'accord, la capacité de notre région à éfficacement lutter contre les opérateurs illégaux de notre région et les bloquer a considérablement accrue. Nous attendons avec intérêt à aider le Nigéria et la Côte d'Ivoire dans leurs processus d'adhésion pour qu'ensemble, en tant que région, nous puissions retirer de la chaîne de valeur de l'Afrique de l'Ouest le poisson illégalement capturé".

L’AMREP prévient, dissuade et élimine la pêche INN en empêchant les navires exerçant d'activités de pêche INN d'utiliser nos ports et de débarquer leur captures. Il réduit l'incitation de ces navires de continuer d'opérer et bloque, par la même occasion, l'accès aux marchés nationaux et internationaux aux produits de pêche issues de la pêche Illicite, Non-déclarée et Non-Règlementée(INN).

Traduit par Kpadonou Ostane
&
Revu par Djatougbé Yolande

Imprimer   E-mail