Libéria : Atelier régional sur le renforcement de la collecte systématique de données halieutiques dans la région du CPCO

liberia - Atelier régional sur le renforcement de la collecte systématique de données halieutiques dans la region du CPCO
L'atelier d'une semaine qui se tient à Monrovia, au Libéria, est le deuxième et dernier atelier organisé par le Comité des pêches du Centre-Ouest du Golfe de Guinée (CPCO) avec l’appui de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO). Il rassemble des représentants nationaux des pêches des Etats membres du CPCO: Libéria, Côte d'Ivoire, Ghana, Bénin, Togo et Nigeria; ainsi que des consultants techniques pour conclure le projet et préparer des recommandations pour amélioration.

La cérémonie a débuté par des remarques du Secrétaire Général du CPCO, M. Séraphin Dédi, qui a accueilli et remercié tous les participants. Il a rappelé que «la connaissance des tendances dans les captures de pêche, y compris les aspects socio-économiques, est essentielle pour l’élaboration d’une politique rationnelle, une prise de décision saine et une gestion responsable des pêcheries.» Il a également exprimé son souhait que des mesures rapides, pour soutenir les résultats préliminaires obtenus de la collecte des données pour des pêcheries durables, avant la fermeture de ce projet prévue pour le 31 décembre 2017, soient prises.

M. Martinus Van Der Knaap, responsable des pêches et de l'aquaculture de l'équipe Afrique de l'Ouest du Bureau régional de la FAO pour l'Afrique, a déclaré que la FAO est heureuse de renforcer la collecte, la présentation et l'analyse des données de manière plus rentable. De manière plus rentable, de sorte que les pays, à la fin du projet, n'arrêtent pas de collecter des données, mais que la collecte des données fasse partie intégrante de toutes les tâches des autorités compétentes ".

M. Ernest Kiazolu Jr, le Représentant du Gouvernement du Libéria dans son discours d'ouverture, a attiré l'attention de tous sur les objectifs de l'atelier. "Au cours de l'atelier de cette semaine, nous nous concentrerons sur ce qui a été fait, comment cela a-t-il été fait? pourquoi cela a-t-il été fait? quelles leçons ont été apprises? et quelles recommandations peuvent être faites pour de futurs projets? »a -t-il dit.

Le premier jour de l'atelier régional sur le renforcement de la collecte systématique de données halieutiques a été largement axé sur les exposés des pays concernant leurs expériences dans la mise en œuvre du Projet Coopération Technique TCP / RAF / 3512).

Lors des présentations des pays, il s’est avéré que tous les pays avaient réalisé une amélioration significative de la collecte de données sur la pêche. Le Togo a par exemple eu la possibilité d'accéder à des données de pêche artisanale à partir de 2016 et d'estimer la valeur des données de capture, un précurseur pour atteindre l'objectif de déterminer la contribution de la pêche artisanale au PIB.

La collecte de données des pêches par le biais d'appareils mobiles (smartphones ou tablettes) introduite par ce projet semble avoir donné les meilleurs résultats en raison d'une réduction des pertes de données liées aux papiers perdus ou endommagés. La vitesse de transmission et de réception, l'analyse, l'exactitude et la vérification des données recueillies ont également augmenté.

Malgré les progrès réalisés, la plupart des pays impliqués dans ce projet ont rencontré des difficultés en matière de collecte de données et de défis communs en matière de ressources humaines (agents sous-employés, non rémunérés ou sous-payés) et technologiques (l’alimentation électrique irrégulière, la fiabilité et l’accès à internet, lacunes dans les connaissances informatiques).

Vers la fin de la session et en réponse à certaines des préoccupations des pays, M. De Graaf, le consultant technique de la FAO, a réitéré que «la collecte de données est une responsabilité nationale» et a exhorté les pays à faire preuve de créativité  en faisant face a certains défis en interne.

Les résultats, conclusions et recommandations de cet atelier seront présentés aux ministres des régions pour discussion, prise de décision et approbation lors de la 10e Conférence des ministres du CPCO à Abuja, au Nigeria, du 12 au 15 décembre 2017.


Le Secrétariat

Imprimer   E-mail