Sénégal: Aminata Assome Diatta souligne les enjeux du volet pêche des négociations de l’OMC

Sénégal Aminata Assome Diatta Ministre du commece et des PME / PMI
Dakar, 14 mai (APS) - Les négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) relatives à la pêche doivent mettre l’accent sur ’’la situation des pêcheries maritimes et les politiques de subvention’’, ainsi que l’impact des nouvelles règles sur les politiques des Etats dans une perspective de développement durable, estime la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta.

"Vous êtes invités à mettre l’accent sur la situation des pêcheries maritimes et les politiques de subvention, l’impact de nouvelles règles sur les politiques économiques et sectorielles et la prise en compte des intérêts de nos Etats dans une optique de développement durable", a-t-elle déclaré.

Mme Diatta, également en charge des Petites et moyennes entreprises, présidait, mardi, à Dakar l’ouverture officielle d’un atelier sur les subventions à la pêche et leurs implications pour l’Afrique de l’Ouest.

Selon la ministre, "même si les politiques de gestion des pêcheries peuvent être améliorées, force est de constater que l’essentiel des subventions qui menacent aujourd’hui la viabilité des ressources est le fait des pays développés ou des grands pays en développement".

"Cela fait que les négociations menées au sein de l’OMC pour prohiber les subventions qui favorisent la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN) et éliminer certaines formes de subventions qui contribuent à la surpêche et la surcapacité présentent un grand intérêt pour les pays de l’Afrique de l’Ouest", a-t-elle souligné.

Mais malgré tout, "les négociations tardent à être finalisées alors même que l’exploitation des ressources halieutiques atteint un niveau de plus en plus critique", a relevé Aminata Assomme Diatta.

Elle juge donc utile de poursuivre la réflexion à ce sujet en tenant cependant compte du "temps limité" dont disposent les négociateurs, pour arriver à "une analyse en profondeur des implications des différentes propositions sur leurs pêcheries de façon globale".

Dans cette perspective, une étude commanditée par l’ONG ’’institue for sustainable development’’, devrait contribuer à pallier les contraintes auxquelles les négociateurs se trouvent confrontés.

"Cette étude pourrait être utilisée pour affiner nos positions dans les négociations portant sur l’impact potentiel de nouvelles règles de l’OMC sur les subventions aux pêcheries", a indiqué Aminata Assome Diatta.

Cet atelier vise à discuter "de manière approfondie" des négociations de l’OMC sur les subventions à la pêche et des enjeux qu’elles présentent pour la région ouest-africaine.
SBS/BK/ASG

Source:http://aps.sn/actualites/economie/peche/article/aminata-assome-diatta-invite-a-de-nouvelles-regles-de-subventions-des-pecheries-maritimes

Imprimer   E-mail